ASSEMBLEE GENERALE DU 13 MARS 2020
SALLE LOUIS DELLUC A BERGERAC

ci-dessous le compte rendu de notre assemblée générale


http://cerader24.wifeo.com/documents/13-03-20-sur-l-a-g-pour-le-site.pdf



17 Octobre 2019 à PERIGUEUX
5 dossiers étaient appelés ce 17 octobre 2019 au pôle social de PERIGUEUX pour obtenir réparation de pathologies dues à l’amiante, indemnisations pour les victimes et également la reconnaissance de la faute inexcusable de leurs anciens employeurs.
 
70 personnes de l’association s’étaient déplacées pour soutenir leurs amis et alerter le public à travers une prise de parole devant le palais de justice pour dénoncer une fois de plus ce scandale de l’amiante et ses dégâts humains et sociaux causés par des employeurs n’ayant les yeux tournés que vers le profit ! Et montrer à la cour le soutien qu’ils apportaient à leurs amis ainsi que leur espoir de voir le tribunal répondre favorablement aux demandes des intéressés !
 
Dans cette manifestation des points d’actualité étaient ajoutés à la présentation des 5 dossiers et pour cette audience.
- Nous avons abordé les dangers liés  au détournement des demandes pour qu’elles ne passent pas par les associations avec en plus maintenant la possibilité pour les médecins de faire les CMI directement par l’informatique… d’où le besoin d’un lien continu avec les associations.
- le préjudice d’anxiété et le besoin de faire connaître ce préjudice revu positivement par la cour de cassation … en ajoutant : Quand de nouveaux droits s’obtiennent, c’est un devoir pour nous tous de les faire vivre face à ceux qui veulent les étouffer dans l’œuf !
- La façon dont, en tous domaines « le mensonge » est devenu une méthode d’information sur
 
L’audience terminée, notre avocate E. LEROUX donnait son ressenti, sans préjuger de la décision des juges, et disait une fois de plus l’importance de se retrouver nombreux … regrettant elle aussi que toutes les personnes venues soutenir les requérants n’aient pu rentrer dans la salle d’audience trop petite.
             

                              



100 MANIFESTANTS A PERIGUEUX ET BORDEAUX
LE 26 SEPTEMBRE 2019 A 14h DANS LES 2 CAS
Malgré l’appel de dossiers dans 2 juridictions différentes : pôle social du TGI de PERIGUEUX et cour d’appel de BORDEAUX nous avons pu envoyer 2 cars pour emmener nos amis soutenir les victimes et ayant-droit  et dire leur colère de voir encore de dégâts humains causés par l’amiante !
 
La même prise de parole a été prononcée lors des 2 manifestations pour marquer l’identité du combat contre les empoisonneurs industriels coupables de crimes jamais punis à ce jour au pénal malgré de multiples plaintes. Un des dossiers traité à Bordeaux était lié au refus de reconnaissance d’une maladie professionnelle à une ancienne salariée de l’entreprise AHLSTROM (dont le mari était décédé de l’amiante). A noter que la CPAM ne s’est même pas déplacée à BORDEAUX ! ! !
 
2 thèmes d’actualité not été rappelés aux participants et aux passants restés à écouter :
- le préjudice d’anxiété (avec ses nouvelles dispositions) une porte aux cancérogènes, produits toxiques et dangereux …
- les attaques répétées contre les retraites et le pouvoir d’achat des retraités (nous en avons beaucoup) avec cette mesure annoncée puis retirée provisoirement … qui vise les petites niches fiscales dont nous bénéficions … alerte encore une fois …
 
Ensuite les 4 dossiers ont été rappelés (dont un décès) pour montrer notre solidarité avec les victimes et leurs familles.
 
Les rendus sont fixés : pour PERIGUEUX le 7 novembre et pour BORDEAUX le 17 novembre
 
Des amis d’allo amiante qui avaient des dossiers à la cour d’appel nous ont rejoints et G. ARNAUDEAU président de la CAVAM  en a profité pour discuter avec nous avant l’audience de l’importance de ces manifestations car « le MEDEF fait tout ce qu’il peut pour camoufler les accidents et maladies professionnelles » et il enrage de nous voir toujours et encore dans la rue … Raison de plus pour continuer et appeler de partout les associations à mobiliser pour toutes les audiences ! (premières photos de PERIGUEUX)

 
                                                             
 
                              En avant jusqu’à la salle d’audience !                                Philippe de CASTRO commentant l’audience à la sortie

 



LE CERADER 24 EST DANS LE COMBAT CONTRE LA REFORME DES RETRAITES

http://cerader24.wifeo.com/documents/article-de-la-voix-sur-le-calcul-des-retraites.pdf



LES PROCES REPRENNENT - AUDIENCE DU 12 SEPTEMRE 2019
Depuis plus d’un an, aucun dossier n’était passé devant le pôle social du T.G.I. de PERIGUEUX. Après un échange de courrier avec le président, des audiences sont prévues et la première avait lieu ce 12 septembre et portait sur 3 dossiers :
-  un décès (dont les ayants étaient présents)
- 2 malades (cancer et plaques pleurales)
Venant requérir la faute inexcusable de leurs anciens employeurs à la suite de leurs pathologies contractées à la suite de leur contamination par l’amiante, sans avoir connu les dangers de ce poison ni avoir été munis des protections indispensables pour exercer leurs activités.
 
Ils n’étaient pas seuls puisque 70 de nos amis avaient fait le déplacement pour les soutenir et exiger plus de prévention au travail. Question que notre association éclairait par le succès obtenu le 11 septembre devant la cour de cassation sur l’anxiété et par l’avancée du projet de pilote de destruction de l’amiante à Bergerac reliè à notre projet de pôle public d’éradication de l’amiante
 
Lors de la prise de parole, la question de l’évolution de la justice et le refus persistant du pouvoir d’avancer sur le procès pénal de l’amiante ont été abordés. Mais nous ne lâcherons rien à ce sujet !
 
Le rendu de ces 3 dossiers aura lieu le 10 octobre 2019
 
De nouveaux dossiers viendront en audience le 26 septembre au pôle social de PERIGUEUX et à la cour d’appel de Bordeaux les 2 à 14h … 100 personnes seront mobilisées pour ces actions et pour la cour d’appel de Bordeaux le 26 des dossiers d’allo amiante passeront également…. !
 
Un appel pour agir le 24 septembre a été également été proposé aux participants !
 
Finies les vacances … mobilisation sociale !
 




Même pour une courte distance, nous nous rendons à la salle d’audience en cortège.
 
 
 
  

Au moment de prendre la parole devant le palais de justice pour être visibles et entendus






AUDIENCE DU 28 MARS 2019 COUR D'APPEL DE BORDEAUX
 
Nous n’en démordrons pas ! PREVENTION SANTE d’abord
Non nos amis n’allaient pas au rendez-vous de la marquise …
 
Mais ils étaient 80 défenseurs venus soutenir les 7 amis dont les dossiers passaient devant la cour d’appel de BORDEAUX ce 28 mars à 14h00 venus de tous les coins de la Dordogne et de la Gironde pour demander à la cour d’appel d’arrêter le bras des « casseurs de tout le droit social ».
 
La prise de parole stigmatisait la façon dont le MEDEF et MACRON s’en prenaient aux conquêtes sociales, y compris celles acquises par la voie juridique – les jurisprudences – arrachées au prix de nombreuses années de combat dont le cabinet TEISSONNIERE au plan national est le fer de lance avec d’autres cabinets. Le préjudice d’anxiété était cité car en pleine actualité !
 
Et ils veulent taper fort :
- attaques continues contre la « faute inexcusable de l’employeur » et de l’obligation de résultats en matière de santé et de sécurité des salariés
- réduction exigée par leurs avocats des indemnisations des victimes
- remise en cause des dates de prise en compte des pathologies
- et au bi du bout … remise en question des reconnaissances de maladies professionnelles pourtant validées par les caisses.
 
Et puis, une volonté de faire disparaître l’ampleur de leur casse humaine aux yeux du public. Circulez, il n’y a rien à voir ! ! ! Est-ce pour cela qu’aucun média n’était présent lors de la prise de parole commune de nos 2 associations ?
 
Mais le public (passants, voitures, vélos) ont été interpellés par notre manifestation et c’est pourquoi il nous faut plus que jamais être présents nombreux, devant les tribunaux non seulement pour soutenir les amis – ce qui est indispensable – mais aussi pour empêcher l’enfumage de ces drames répétés qui tuent chaque année rien que pour l’amiante 3500 personnes chaque année en France ! L’humain d’abord est, pour nous tous, une priorité ! Nous ne lâcherons donc RIEN !


                                                         
 


ASSEMBLEE GENERALE DU 15 MARS 2019
- - - - - - - - -
 
Après l’A.G. du CERADER 24 du 15 mars 2019
 
200 participants attentifs ont suivi cette assemblée générale qui ont vu se succéder :
- le rapport d’activité
- le rapport financier
- une importante intervention d’E. LEROUX avocate au cabinet TEISSONNIERE
- et la remise à jour de nos doléances avec l’idée de les faire entrer dans le « grand débat national » mais avec un contenu tout autre que celui quasiment imposé par MACRON.
 
UN POSTULAT INCONTOURNABLE :
 
Avant de reprendre les points essentiels de notre cahier de doléances, le rapport d’activité ne manquait pas de revenir sur la situation générale et les revendications prioritaires - J.M. SEGUREL qui affirmait en substance : nous voulons dénoncer :
 
- la baisse du pouvoir d’achat des salaires retraites et pensions … 
- Le démantèlement de la sécurité sociale dans son concept même
- les retraites par points qui sont dixit la droite « le meilleur moyen de faire baisser les retraites rapidement » tout un programme malheureusement bien engagé.
- le prélèvement de l’impôt à la source avec tout ce qu’il comporte comme soucis pour les familles
- la C.S.G. comme les retraités viennent d’en subir la hausse,  sur leurs pensions, un réel coup de massue ! Cela dénature complètement les prélèvements sociaux tels que définis à la libération !
En ce qui concerne nos amis, contaminés par les produits cancérogènes, victimes de maladies professionnelles, veuves et veufs, justiciables … etc ils subissent également les effets de ces mesures à travers les coups portés aux TASS – à la santé – aux Hôpitaux – à l’accès aux soins – aux reversions menacées – à l’espérance de vie écourtée …)
 
Et pour la mise à jour de notre cahier de doléances que nous n’avions pas faite depuis notre 9ème A.G. de février 2012 nous avons développé 4 chapitres discutés et votés les uns après les autres et qui seront remis au préfet de Dordogne.
-1 – l’humain d’abord
-2 – la justice dans ses 4 dimensions :
-3 – la santé publique et l’accès aux soins gratuits priorisant la proximité à la territorialité.
-4 – Prévention : arrêt de fabrication des cancérogènes, pôle public de destruction de l’amiante.
 
Et pour conclure un appel à participer aux actions du 19 mars en souhaitant la convergence de toutes les colères pour faire céder ce mur MEDEF, finances, MACRON, gouvernement ! L’appel de la CAVAM a été distribué aux participants.
70 personnes de notre association seront à Paris le 22 mars sur la justice et le préjudice d’anxiété !
                                                                                                        
                                                                               
E. LEROUX pointant l’essentiel de son importante intervention
A ses côtés J.M. Segurel coprésident du CERADER 24



Créer un site
Créer un site